Sélectionner une province et une langue

La province que vous sélectionnez nous permet de calculer un prix estimé en fonction du PDSF pour votre véhicule. La province que vous sélectionnez nous permet de calculer un prix estimé pour votre véhicule qui inclut les frais de transport et de préparation de à , les frais de climatisation de 100 $, s’il y a lieu, et les frais du concessionnaire allant jusqu'à .

Veuillez cliquer sur « Appliquer » pour mettre à jour vos préférences

Select a Province & Language

The province you select allows us to calculate a MSRP based estimated price for your vehicle. The province you select allows us to calculate an estimated price for your vehicle which includes Freight & PDI of -, Air Conditioning Charge of $100 if applicable and Dealer Fees of up to .

Please click "Apply" to update your preferences

Passer au contenu

Le gagnant du « Défi mobilité illimitée » reçoit un million de dollars pour son fauteuil roulant intelligent ultraléger

22 déc. 2020




LONDRES, le 22 décembre 2020 – Le gagnant du Défi mobilité illimitée, échelonné sur une période de trois ans, a maintenant été annoncé. Phoenix Instinct, du Royaume-Uni, a reçu un million de dollars pour poursuivre le développement de son fauteuil roulant intelligent ultraléger en fibre de carbone, le commercialiser et transformer positivement la vie de millions de personnes handicapées.
La Fondation Mobilité Toyota, créée par Toyota en 2014, a lancé ce défi mondial assorti d’une somme de 4 millions de dollars en 2017 en partenariat avec Nesta Challenges. Son objectif était de stimuler l’innovation dans le domaine des technologies d’aide aux personnes paraplégiques, dans le cadre du programme « Mobilité pour tous » de Toyota et d’une vision plus large de promouvoir le bonheur pour tous.
 
Ce défi invitait des ingénieurs, des innovateurs et des concepteurs talentueux du monde entier à soumettre leurs projets de dispositifs révolutionnaires intégrant les technologies les plus récentes, afin d’améliorer la mobilité et l’autonomie des utilisateurs finaux. Plus de 80 équipes de 28 pays de partout dans le monde se sont inscrites.

Parmi les demi-finalistes annoncés en 2018 figurait une entreprise de Vancouver (Colombie-Britannique), Human in Motion Robotics Inc., pour leur projet Exomotion : l’exosquelette robotique adapté le plus évolué pour offrir une mobilité complète. Cette solution contribue à améliorer la qualité de vie des utilisateurs grâce à un dispositif robotique adapté pouvant supporter partiellement ou intégralement leur poids et offrir un guidage contrôlé du mouvement des jambes pour qu’ils puissent se mettre debout et marcher.

Les Human Engineering Research Laboratories (HERL) de l’Université de Pittsburgh ont dirigé l’évaluation des candidatures et assuré le mentorat aux côtés d’une équipe d’experts en la matière de Toyota, et le gagnant a été choisi par un jury d’experts (voir les notes ci-dessous pour plus de détails).
 
Conçu par Phoenix Instinct, le fauteuil roulant avec cadre ultraléger en fibre de carbone Phoenix I utilise des systèmes intelligents pour ajuster automatiquement son centre de gravité, ce qui le rend extrêmement stable et plus facile à manœuvrer. Il utilise la force motrice des roues avant pour réduire les vibrations douloureuses et minimiser l’effort de l’utilisateur. Son système de freinage électrique intelligent détecte automatiquement les pentes et se règle en conséquence pour gérer la descente de l’utilisateur.
 
Andrew Slorance, de Phoenix Instinct, témoigne : « Gagner le Défi mobilité illimitée de Toyota est incroyable à la fois pour Phoenix Instinct et pour les utilisateurs de fauteuils roulants. Le fauteuil roulant tel que nous le connaissons n’a pas changé technologiquement depuis des décennies. Le financement que nous avons reçu dans le cadre du Défi nous a permis de démontrer que, grâce à la technologie intelligente, il était possible de créer un fauteuil roulant plus facile à utiliser et plus sécuritaire, et pouvant recevoir de nouvelles fonctionnalités. L’argent du prix nous permettra de poursuivre nos efforts pour mettre le fauteuil roulant Phoenix I à la disposition des consommateurs.
 
Nous vivons une période vraiment passionnante avec l’arrivée de Toyota dans le secteur de la mobilité, et nous allons constater des avancées significatives dans les appareils de mobilité. Chez Phoenix Instinct, nous sommes ravis de mener la révolution du fauteuil roulant intelligent. »
 
Sir Philip Craven, membre du conseil d’administration de Toyota Motor Corporation et ancien président du Comité international paralympique, a déclaré : « La mobilité est synonyme de liberté. Cela signifie de supprimer les obstacles aux déplacements. Comme nous le croyons chez Toyota, lorsque nous sommes libres de nous déplacer, nous sommes en mesure de participer pleinement à la société. Tous les projets soutenus dans le cadre du Défi mobilité illimitée sont prometteurs, en particulier l’appareil gagnant, car il permettra à beaucoup de personnes de faire plus facilement ce qu’elles veulent faire. »
 
Ryan Klem, directeur des programmes pour la Fondation Mobilité Toyota, a commenté : « L’ensemble du concours a été une expérience enrichissante pour nous tous, et a permis de rassembler les efforts de nombreux experts, mentors, défenseurs et autres pour investir dans les cinq finalistes afin de développer leurs appareils et de les mettre à la disposition des personnes qui en ont besoin. Nous sommes ravis d’annoncer que Phoenix Instinct a remporté le Défi mobilité illimitée. Le jury a été impressionné par la façon dont le fauteuil intègre des systèmes intelligents dans sa conception même. Il représente une véritable avancée pour le fauteuil roulant et devrait aisément faire son chemin jusqu’à la commercialisation. La Fondation Mobilité Toyota s’engage à continuer à soutenir ces équipes passionnées. Et nous espérons, grâce à ce processus, que toutes les équipes pourront trouver des ressources pour faire de même, car elles ont toutes fait preuve d’une créativité et d’une innovation incroyables. Nous pensons que ce défi permettra d’améliorer considérablement les technologies d’aide à la mobilité et nous sommes extrêmement fiers de ce que toutes les équipes ont accompli. »
 
Liz Vossen, de Nesta Challenges, a commenté : « Pendant trop longtemps, la communauté des personnes handicapées a été confrontée à une mobilité et à une accessibilité réduites. La pandémie du coronavirus a entraîné un changement d’attitude vis-à-vis du télétravail et a montré qu’il est possible d’être productif à domicile. Toutefois, la pandémie a également mis en évidence la nécessité pour les personnes non handicapées de mieux comprendre l’importance de la mobilité pour tous. Nous espérons que ces dispositifs amélioreront la mobilité des personnes dans le monde entier et contribueront à un avenir plus inclusif. »
 
Voici les quatre finalistes :
 

  • L’Evowalk, de Evolution Devices (États-Unis), est un simulateur intelligent qui se porte juste au-dessous du genou et qui utilise l’intelligence artificielle pour soutenir les muscles au bon moment, ce qui aide dans le réapprentissage de la marche et la prévention des chutes pour les personnes ayant un pied tombant.
     
  • Qolo (Quality of Life with Locomotion), de Team Qolo, de l’Université de Tsukuba (Japon), est un appareil de mobilité debout qui intègre les fonctions d’un exosquelette et d’un fauteuil roulant. Il soutient la fonction de station debout et assise grâce à un mécanisme d’assistance passive pour les personnes paraplégiques.
     
  • Quix, de IHMC & MYOLYN (États-Unis), est un exosquelette électrique ultramobile offrant une mobilité verticale rapide, stable et agile.
     
  • Wheem-i, d’Italdesign (Italie), est un dispositif électrique semi-autonome sur roues qui permet aux utilisateurs de fauteuils roulants de faire du covoiturage. Il est principalement conçu pour les microdéplacements et s’utilise sur une variété de surfaces.
     

  
Le Défi a été créé pour souligner l’importance de la collaboration avec les utilisateurs finaux et pour mettre au point des inventions en tenant compte de la communauté des personnes handicapées. Il soutient les objectifs des Nations Unies en matière de développement durable, en particulier l’objectif n° 10 qui consiste à réduire les inégalités en soutenant les dispositifs qui aident les personnes paralysées à mieux accéder à la société afin de mieux pouvoir saisir des opportunités économiques, sociales, éducatives et autres. Pour choisir l’invention gagnante, les membres du jury ont pris en compte plusieurs critères clés, en particulier des dispositifs qui s’intègrent naturellement dans la vie et l’environnement des utilisateurs, et qui permettent une plus grande autonomie ainsi qu’une participation accrue aux activités de la vie quotidienne, tout en étant confortables et faciles à utiliser. Les critères de jugement étaient basés sur l’innovation, l’intelligence, l’impact, la fonctionnalité et la facilité d’utilisation, la qualité et la sécurité, ainsi que les débouchés commerciaux potentiels et le caractère abordable des inventions.
 
Des millions de personnes dans le monde sont paraplégiques, le plus souvent à la suite d’un accident vasculaire cérébral, d’une lésion de la moelle épinière ou de la sclérose en plaques. En l’absence de statistiques officielles, l’Organisation mondiale de la santé estime qu’entre 250 000 et 500 000 personnes sont victimes de lésions de la moelle épinière chaque année dans le monde.
 
Le jury du Défi mobilité illimitée était constitué des membres suivants :
 

  • Professeure Linamara Battistella, docteure en médecine physique et en réadaptation, Université de Sao Paulo (Brésil)
     
  • Winfried Beigel, directeur, Recherche et développement, Otto Bock Mobility Solutions (Allemagne)
     
  • Mary Ellen Buning, présidente élue de la Rehabilitation Engineering and Assistive Technology Society of North America (États-Unis)
     
  • Kay Kim, président de NT Robot Co (Corée du Sud)
     
  • Eric Krotkov, scientifique en chef, Institut de recherche Toyota (États-Unis)
     
  • Eric LeGrand, défenseur des droits des personnes handicapées (États-Unis)
     
  • Sophie Morgan, présentatrice de télévision et défenseure des droits des personnes handicapées (Royaume-Uni)
     
  • Ruth Peachment, spécialiste clinique en ergothérapie, National Spinal Injuries Centre (Royaume-Uni)
     
  • Matthew Reeve, directeur de la Christopher & Dana Reeve Foundation (États-Unis)
     
  • Yoshiyuki Sankai, président de la société robotique Cyberdyne (Japon)
     
  • Lloyd Walker, ingénieur en réadaptation professionnelle, Tech4Life (Australie)

     

À propos de la Fondation Mobilité Toyota
Créée en août 2014, la Fondation Mobilité Toyota a pour mission de soutenir le développement d’une société axée sur la mobilité. La Fondation vise à soutenir des systèmes de mobilité solides tout en éliminant les inégalités en matière de mobilité. Elle s’appuie sur l’expertise de Toyota dans les domaines de la technologie, de la sécurité et de l’environnement, et s’associe à des universités, des gouvernements, des organismes sans but lucratif, des instituts de recherche et d’autres organismes pour s’attaquer aux problèmes de mobilité dans le monde entier. Les programmes s’intéressent notamment aux défis liés aux transports urbains, à l’extension de la mobilité individuelle pour tous et à l’étude de la prochaine génération de solutions de mobilité.

Apprenez-en davantage au www.toyotamobilityfoundation.org

Retour aux communiqués de presse