Sélectionner une province et une langue

La province que vous sélectionnez nous permet de calculer un prix estimé en fonction du PDSF pour votre véhicule. La province que vous sélectionnez nous permet de calculer un prix estimé pour votre véhicule qui inclut les frais de transport et de préparation de à , les frais de climatisation de 100 $, s’il y a lieu, et les frais du concessionnaire allant jusqu'à .

Veuillez cliquer sur « Appliquer » pour mettre à jour vos préférences

Select a Province & Language

The province you select allows us to calculate a MSRP based estimated price for your vehicle. The province you select allows us to calculate an estimated price for your vehicle which includes Freight & PDI of -, Air Conditioning Charge of $100 if applicable and Dealer Fees of up to .

Please click "Apply" to update your preferences

Passer au contenu

Sur le chemin de la conduite autonome, Toyota s’enracine encore plus solidement au sein de la collectivité technologique d’Ann Arbor en y ouvrant son troisième centre de recherche aux États-Unis

9 nov. 2016

  • Le Toyota Research Institute-ANN financera la recherche sur l’intelligence artificielle, la science des matériaux et la robotique à l’Université du Michigan
  • Il devrait accueillir 50 employés et se trouve à deux pas du campus
     

SAN JOSE (Californie), le 7 avril 2016. – Le Dr Gill Pratt, président-directeur général du Toyota Research Institute (TRI), a annoncé aujourd’hui que Toyota va ouvrir son troisième centre TRI aux États-Unis. Les nouvelles installations seront situées à Ann Arbor, à proximité du campus de l’Université du Michigan (UM), où elles financeront la recherche dans les secteurs de l’intelligence artificielle, de la robotique et de la science des matériaux. S’ajoutant aux centres du TRI établis en janvier dernier à Palo Alto pour collaborer avec Stanford (TRI-PAL) et à Cambridge pour unir ses efforts à ceux du MIT (TRI-CAM), le TRI-ANN doit ouvrir ses portes en juin et devrait accueillir environ 50 personnes.
 
« Outre le travail extraordinaire effectué par l’UM pour assurer le progrès de la recherche sur la sécurité automobile – et en particulier la conduite autonome – Toyota a de profondes racines au sein de la collectivité d’Ann Arbor », a déclaré M. Pratt dans l’allocution qu’il a prononcée à l’occasion de la GPU Technology Conference d’aujourd’hui. « Le TRI a été attiré à Ann Arbor en raison de l’influence de son université. Citons aussi la commodité que procurent le site Mcity et le Mobility Transformation Center que nous commanditons actuellement, le très prometteur site American Center for Mobility à Willow Run prévu prochainement, et la synergie avec nos deux établissements bien établis du Toyota Technical Center, qui se trouvent à proximité. »
 
Les installations du Toyota Technical Center font des recherches sur les voitures autonomes depuis plus d’une décennie. Un groupe d’environ 15 personnes déménagera dans les nouvelles installations du TRI-ANN lorsque le centre ouvrira ses portes. Ryan Eustice et Edwin Olson, tous deux professeurs à l’UM, se joignent au TRI-ANN pour diriger respectivement la cartographie/localisation et la perception. Les deux professeurs travailleront au bureau d’Ann Arbor tout en conservant leur poste à la faculté de l’UM. 
 
« Les capteurs et leurs algorithmes progressent à une vitesse fulgurante. Les chercheurs du TRI repousseront encore les frontières dans le but d’offrir des véhicules plus sécuritaires et des robots plus utiles au foyer », a affirmé M. Olson. M. Eustice d’ajouter : « Ann Arbor est un endroit fantastique pour permettre au TRI de pousser ses recherches sur la conduite autonome. Nous allons profiter des services de l’équipe existante de Toyota ainsi que des talents et des installations de recherche de l’UM, ce qui nous permettra d’effectuer des essais extrêmement poussés dans une grande diversité d’environnements. »
 
S’il est vrai que chacun de ces trois centres situés stratégiquement va déployer des efforts sur une large plage d’activités, chacun d’eux se concentrera aussi sur une discipline particulière. Les travaux du TRI-ANN seront principalement axés sur la conduite entièrement autonome (avec chauffeur). Le TRI-PAL se concentrera sur ce qu’on pourrait appeler la conduite « ange gardien », le conducteur étant toujours impliqué, mais profitant de l’aide du véhicule au besoin. Quant au TRI-CAM, une bonne partie de ses travaux seront consacrés à la simulation et à l’apprentissage en profondeur.
 
Le Toyota Research Institute est une entreprise visant à combler le fossé entre la recherche fondamentale et le développement des produits. Bénéficiant d’un financement initial d’un milliard de dollars américains, l’institut doit exercer quatre mandats.
 
Premièrement, il s’efforcera d’améliorer la sécurité des automobiles dans le but de créer une voiture qui est incapable de causer un accident, quels que soient les compétences ou l’état du conducteur.
 
Deuxièmement, il visera à augmenter l’accès aux voitures pour les personnes qui autrement ne pourraient pas conduire, notamment les personnes âgées et celles qui ont des besoins spéciaux.
 
Troisièmement, il aidera à exploiter l’expertise de Toyota dans le secteur des produits de mobilité extérieure afin de créer des produits de mobilité intérieure qui permettront de transporter biens et personnes à travers le pays, la ville ou le salon.
 
Enfin, le TRI accélérera la découverte scientifique en appliquant les techniques d’intelligence artificielle et l’apprentissage-machine, en particulièrement dans le secteur de la science des matériaux. À l’aide du calcul informatisé et de l’apprentissage-machine, l’institut espère accélérer la découverte scientifique dans ce domaine, ce qui réduira les coûts et améliorera le rendement de futurs systèmes de mobilité.
 
Au-delà des projets qu’il entreprendra en collaboration avec les trois universités (plus de 30 sont déjà en cours à Stanford et au MIT), le TRI s’efforce activement de collaborer avec d’autres constructeurs, entreprises de TI, fournisseurs, laboratoires de recherche et universités pour mettre au point conjointement des technologies de mobilité autonome.
 
« Bien que l’industrie en général et notamment Toyota aient fait un grand pas en avant au cours des cinq dernières années, une grande partie de ce que nous avons accompli collectivement a été facile, parce que la conduite est généralement facile », précise M. Pratt. « C’est quand la conduite devient difficile que nous avons le plus besoin de la conduite autonome. C’est à ce domaine difficile que le TRI entend s’attaquer. Dans l’ensemble, l’objectif de Toyota consiste à proposer des moyens de mobilité plus sécuritaires pour tous, en tout temps et en tout lieu, ainsi qu’à améliorer la qualité de vie de tous, un avantage qui va de pair avec la mobilité universelle. »

Retour aux communiqués de presse