Sélectionner une province et une langue

La province que vous sélectionnez nous permet de calculer un prix estimé en fonction du PDSF pour votre véhicule. La province que vous sélectionnez nous permet de calculer un prix estimé pour votre véhicule qui inclut les frais de transport et de préparation de à , les frais de climatisation de 100 $, s’il y a lieu, et les frais du concessionnaire allant jusqu'à .

Veuillez cliquer sur « Appliquer » pour mettre à jour vos préférences

Select a Province & Language

The province you select allows us to calculate a MSRP based estimated price for your vehicle. The province you select allows us to calculate an estimated price for your vehicle which includes Freight & PDI of -, Air Conditioning Charge of $100 if applicable and Dealer Fees of up to .

Please click "Apply" to update your preferences

Passer au contenu

L’événement « En route vers le sommet » de Toyota TRD Pro

10 oct. 2018

Écrit par Richard Giordano - Desk To Glory

J’ai entendu bien des histoires à propos des luxueux voyages de presse organisés par les constructeurs automobiles. Hôtels chics, repas gastronomiques et juste assez de temps derrière le volant pour écrire un article de 1 300 à 1600 mots pour votre magazine préféré. Ce voyage allait être complètement différent. Un TRD Pro est conçu pour passer sa vie dans la poussière et sur les rochers, et c’est exactement là que l’action aller se passer. Pendant quatre jours, nous avons parcouru 258 pittoresques kilomètres sur le sentier Rimrocker, à partir de Moab, en Utah, jusqu’à Ouray, au Colorado, pour le FJ Summit. À partir de là, nous avons grimpé lentement pour franchir le col Imogene, à 13 114 pieds (3 997 mètres) d’altitude, avant de descendre jusqu’à Telluride, au Colorado. Sur le sentier, nous avons troqué les hôtels de luxe pour des tentes de toile. C’est une bonne chose que je dorme comme un loir dans la nature, surtout après une longue journée passée sur un sentier poussiéreux.

Mais bon, nous n’étions pas exactement abandonnés à notre propre sort, destinés à vivre une « version spéciale TRD » de Sa Majesté des mouches, quelque part dans les montagnes de La Sal. L’équipe d’Expedition Overland a apporté son Landcruiser 200 et un tout nouveau Tundra Platinum, de même que des remorques Patriot bien chargées, pour nous guider, nous nourrir et agrémenter d’une touche de luxe ce voyage hors route. Notre seule responsabilité était de profiter des sièges confortables des camions de la gamme TRD Pro 2019 et de suivre le leader. Peut-être que l’expérience allait se révéler somptueuse, après tout.

Notre groupe de six a atterri à l’aéroport Canyonlands, près de Moab, en Utah, où nous attendait l’équipe Toyota/Expedition Overland. Nous avons immédiatement quitté le bitume en direction du col Hurrah afin de prendre des photos des trois camions à la peinture Super blanc avant qu’elle ne disparaisse sous la poussière. La célèbre formation rocheuse de Moab était la toile de fond parfaite pour notre première séance de photos.

En mangeant des burritos pour déjeuner le lendemain matin, un coup d’œil à mon application de météo m’a appris que le maximum prévu pour la journée était de 38 °C. Oui, c’est chaud. Les températures et le vent plus frais qui nous attendaient en altitude se sont soudain ajoutés à la liste des motivations qui nous incitaient à continuer d’avancer.

Nous avons enlevé un peu d’air dans les pneus lorsque nous avons atteint les sentiers de terre. En diminuant la pression des pneus, la zone de contact (la surface totale du pneu qui entre en contact avec le sol) augmente, ce qui améliore la traction. Cette pression de gonflage moindre se traduit par une conduite plus en douceur pour les passagers. Elle réduit aussi et surtout notre impact sur l’environnement puisqu’elle améliore la traction et limite le patinage des pneus sur les obstacles.

Le sentier Rimrocker n’est pas particulièrement technique, mais il représente bien le terrain qu’un 4x4 Toyota typique parcourra au cours de sa vie. Il commence par des routes en gravier nivelées rapides et poussiéreuses (un endroit parfait pour tester la prise d’air TRD Desert). Et les routes cèdent progressivement la place aux pistes rocailleuses qui nécessite de bien choisir son chemin et d’enclencher les quatre roues motrices. Alors que nous avons gravi puis franchi la chaîne de montagnes La Sal, le désert de roches rouges s’est transformé en forêt de pins humide. En quelques heures, nous avons atteint une altitude de 10 083 pieds (3 073 mètres) et avons pu profiter d’un répit de la chaleur du désert.

L’expérience du sentier allait sans aucun doute nous permettre de nous amuser dans la poussière. Mais ça ne veut pas dire que nous n’allions pas pouvoir profiter aussi de quelques technologies issues de la course. TRD a collaboré avec Fox pour concevoir les nouveaux amortisseurs Fox à dérivation interne de 2,5 pouces pour les véhicules de la série Pro. Combinés avec les ressorts TRD, ils semblaient en redemander alors que nous progressions sur le sentier. Nous les avons contentés. Les multiples zones de dérivation dans les amortisseurs contrôlaient efficacement la compression et la détente, que ce soit sur les routes raboteuses ou en enjambant les grosses bosses et en franchissant les rochers escarpés.

De plus, les ressorts TRD offrent un dégagement accru de 1 pouce sur le 4Runner et le Tacoma, et de 2 pouces sur le Tundra. Ce dégagement supplémentaire a fait toute la différence sur le sentier rocailleux. Et lorsque la hauteur n’était pas suffisante, les plaques de protection TRD Pro protégeaient les éléments importants du châssis.

Est-ce que je les ai testées, ces plaques de protection? Je ne peux ni nier ni confirmer cette information.

À certains moments, le sentier Rimrocker se rétrécit au point où il a la même largeur qu’un Tundra. (Ou peut-être un peu moins, comme en attestent quelques fines rayures sur sa peinture.) Finalement, les lacets ont abouti sur des routes précaires d’éboulis avec des vues sur l’Utah qui semblaient s’étendre jusqu’au Neveda. Une longue première journée sur le sentier nous a permis d’atteindre le camp juste au moment où le soleil se couchait, mais bien avant que nous n’ayons besoin d’essayer les nouveaux antibrouillards à DEL Rigid Industries. Peut-être la prochaine fois…

Les deux jours suivants ont été semblables au premier, ponctués par des paysages sans cesse changeants. Notre routine était simple : se réveiller, conduire, manger, conduire, manger, dormir. Et recommencer.

Le dernier jour, nous avons atteint le point culminant dans les montagnes San Juan. Le col Imogene Pass s’étend de Ouray à Telluride. C’est un endroit populaire pour faire de la randonnée. Mais nous sommes restés bien assis dans nos camions climatisés et les avons laissés faire tout le travail. Nous avons traversé des rivières, admiré des chutes, longé des falaises vertigineuses, contemplé des collines de fleurs sauvages et atteint une altitude maximale de 13 114 pieds (3 997 mètres).

Ces camions ont fait tout ce qu’on attendait d’eux, sans se plaindre. Ils ont été malmenés par un groupe de conducteurs mécaniquement peu scrupuleux. Ils ont vaincu tous les obstacles qu’ils ont rencontrés, peut-être grâce à la volonté de leurs pilotes ou à la précision électronique de la commande de marche lente. Et ils nous ont menés avec succès jusqu’aux camps, frais comme des roses. Chaque soir, notre groupe a pu se réunir autour d’un repas chaud et partager anecdotes du jour et aventures passées. C’est ce qui compte, au fond, non?

Barre latérale sur Rimrocker :

  • Obtenez une carte et chargez les pistes GPS. Toute l’information dont vous avez besoin pour parcourir le sentier Rimrocker se trouve sur ce site Web. Des cartes PDF, des indications détaillées et des données GPS sont disponibles pour téléchargement. Le sentier est également bien balisé avec des panneaux de signalisation. http://rimrockertrail.org/160-miles-of-dirt-fun-2/
  • Le sentier convient aux véhicules 4x4 à garde au sol élevée qui sont bien entretenus et qui sont équipés de pneus hors route adéquats.
  • Attendez-vous à camper au moins une nuit sur le sentier, mais prévoyez plutôt deux ou trois nuits.
  • Il est recommandé de parcourir le sentier en été pour éviter la conduite dans la neige et les rivières au courant rapide.