Sélectionner une province et une langue

La province que vous sélectionnez nous permet de calculer un prix estimé en fonction du PDSF pour votre véhicule. La province que vous sélectionnez nous permet de calculer un prix estimé pour votre véhicule qui inclut les frais de transport et de préparation de à , les frais de climatisation de 100 $, s’il y a lieu, et les frais du concessionnaire allant jusqu'à .

Veuillez cliquer sur « Appliquer » pour mettre à jour vos préférences

Select a Province & Language

The province you select allows us to calculate a MSRP based estimated price for your vehicle. The province you select allows us to calculate an estimated price for your vehicle which includes Freight & PDI of -, Air Conditioning Charge of $100 if applicable and Dealer Fees of up to .

Please click "Apply" to update your preferences

Passer au contenu

Pleins feux sur Toyota Motor Manufacturing Canada et ses trois usines primées

01 août 2019

Le plus gros succès cinématographique de l’année 1985 racontait le voyage dans le temps d’un adolescent et de son ami scientifique. Cette année-là a aussi été marquée par la création du système de noms de domaine (DNS) sur lequel repose le fonctionnement d’Internet. C’est aussi l’année où Toyota a annoncé son projet de construction de l’usine de Toyota Motor Manufacturing Canada Inc. à Cambridge, en Ontario.

 

Naissance de Toyota Motor Manufacturing Canada

Trois ans plus tard, la première voiture – une Toyota Corolla 1988 quatre portes bleue – est sortie des chaînes de montage, inaugurant ce qui allait devenir le principal moteur du secteur automobile canadien : l’expédition de voitures compactes, et aujourd’hui de véhicules multisegments, aux quatre coins du continent nord-américain.

Toyota Motor Manufacturing Canada, ou TMMC, a grandi au point de compter à présent trois usines, soit l’usine Nord de Cambridge, l’usine Sud de Cambridge et l’usine Ouest de Woodstock, et d’employer plus de 8 000 Canadiens. Chaque usine est au cœur de tout un réseau de fournisseurs, prolongeant leur impact économique et permettant le recours à des processus de fabrication « juste à temps ».

Engagée à produire des véhicules au Canada, Toyota a investi plus de 8,5 milliards de dollars canadiens dans ses activités canadiennes depuis 1985, et elle s’appuie sur un vaste réseau de fournisseurs de pièces et de services à l’échelle du pays constitué de milliers de personnes.

 

Trois usines et des millions de véhicules

Aujourd’hui, les trois usines fabriquent quelques-uns des véhicules les plus populaires de Toyota, dont le RAV4 et le RAV4 hybride. En 2000, le siège social au Japon a accordé un honneur sans précédent à TMMC, annonçant que l’usine de Cambridge serait la première en dehors du Japon à fabriquer un produit Lexus, le RX 330. L’usine de Cambridge continue de fabriquer le successeur de ce premier RX, les RX 350 et RX 450h hybride. Il est également prévu que TMMC produise le populaire VUS de luxe compact Lexus NX au Canada à partir de 2022.

Grâce au RAV4, l’un des modèles les plus vendus de Toyota, TMMC Woodstock est la plus grande usine de production de Toyota en Amérique du Nord et la deuxième au monde. Quelque 250 000 RAV4 sont sortis de l’usine en 2016, comparativement aux 78 000 construits en 2009. En 2018, TMMC a produit son huit millionième véhicule.

En juin 2019, J.D. Power a décerné à TMMC deux prix pour la qualité de l’usine, dont le prestigieux prix Platine pour l’usine Nord de Cambridge, qui récompense la meilleure usine au monde. Au total, les installations canadiennes ont reçu 18 prix pour la qualité de fabrication, dont trois prix Platine.

À Cambridge, les installations de TMMC occupent 3,5 millions de pieds carrés, tandis que la superficie de l’usine de Woodstock est de 1,9 million de pieds carrés. L’entreprise est dirigée par Fred Volf, président, et Ricardo DeSouza, vice-président de la fabrication.

L’usine Sud de Cambridge produit le RX 350. La fabrication de chaque véhicule de A à Z prend environ 24 heures. Durant son trajet dans les 1,3 million de pieds carrés de l’usine, chaque véhicule passe de l’atelier de carrosserie à l’atelier de peinture, puis à la chaîne de montage, où quelque 2 000 pièces et sous-ensembles sont installés avec précision.

L’usine Sud presse plus de 100 tonnes métriques d’acier par jour pour créer des pièces de carrosserie dans les 21 machines de l’atelier de presse. Les résidus métalliques de chaque pièce sont collectés, recyclés et réutilisés de sorte que rien ne va à la ferraille.

 

Le Système de production Toyota change la façon dont les véhicules sont fabriqués

Chaque usine utilise le Système de production Toyota (TPS), qui vise à éliminer le gaspillage, à améliorer l’efficacité et la qualité, tout en éliminant les erreurs de production.

Dans chaque usine, au-dessus de chaque poste de travail, se trouve une poignée. Chaque membre de l’équipe a l’autorité (et la responsabilité) de tirer sur cette poignée pour arrêter la production s’il détecte un problème de qualité. Une équipe sera chargée d’examiner et de corriger le problème avant de relancer la production.

Le TPS a changé la façon dont les constructeurs automobiles fabriquent leurs véhicules. Dans l’ancien système, les usines devaient fabriquer le plus grand nombre possible de voitures, puis laisser aux concessionnaires le soin de les vendre. Dans un système « à flux tirés », comme le TPS, les véhicules sont produits selon les commandes entrantes. Ce système permet de réduire les coûts et les stocks, de gagner du temps et de simplifier le travail.

 

Dans le cadre de leur fabrication, les véhicules sont soumis à de nombreux contrôles et essais pour assurer leur qualité. Des véhicules finis sont pris au hasard pour être soumis à des essais complémentaires sur un circuit d’essai aménagé sur le site. Les véhicules sélectionnés sont conduits sur diverses surfaces routières et, si des défauts sont détectés, le problème est retracé jusqu’à sa source pour être corrigé de façon permanente.