Sélectionner une province et une langue

La province que vous sélectionnez nous permet de calculer un prix estimé en fonction du PDSF pour votre véhicule. La province que vous sélectionnez nous permet de calculer un prix estimé pour votre véhicule qui inclut les frais de transport et de préparation de à , les frais de climatisation de 100 $, s’il y a lieu, et les frais du concessionnaire allant jusqu'à .

Veuillez cliquer sur « Appliquer » pour mettre à jour vos préférences

Select a Province & Language

The province you select allows us to calculate a MSRP based estimated price for your vehicle. The province you select allows us to calculate an estimated price for your vehicle which includes Freight & PDI of -, Air Conditioning Charge of $100 if applicable and Dealer Fees of up to .

Please click "Apply" to update your preferences

Passer au contenu

Toyota contribue aujourd'hui à protéger les automobilistes de demain

4 sept. 2014

  • Le Collaborative Safety Research Center centrera sa recherche sur la transition vers les technologies d'automatisation et de connexion de véhicules
  • Un nouvel engagement de 35 millions $ prolonge la charte du CSRC jusqu'en 2020
  • Continuation du soutien au programme de recherche avec l'université de Toronto

TORONTO, ONT., (4 septembre 2014) — Le Collaborative Safety Research Center (CSRC) de Toyota, un centre dédié à la sécurité automobile de l'avenir, a annoncé le prolongement substantiel de sa mission de recherche en sécurité, qui se concentrera dorénavant sur les défis et les possibilités que présenteront au cours de la prochaine décennie des technologies de l'automobile en pleine évolution.

Grâce à un nouvel investissement de 35 millions $ qui permettra de prolonger son effort collaboratif, le CSRC se concentrera sur la sécurité de la transition vers l'avenir de la mobilité, particulièrement en soutenant les technologies émergentes d’automatisation et de connexion de véhicules.   Les chercheurs ont notamment l'intention d'explorer les relations complexes entre l'avenir de la mobilité et des tendances sociales plus larges, par exemple l'essor des maisons « intelligentes » en réseau et le mouvement appelé « Quantified Self » associé aux progrès des appareils portables sur soi. 

Au Canada, le CSRC débute une autre année de sa collaboration de trois ans avec l’université de Toronto dans une étude visant à déterminer quels types de rétroactions d’alerte (individuelles et combinées) inhibent le plus efficacement les comportements à risque. L’étude cherche aussi à savoir quand une rétroaction peut devenir une distraction, quels types de personnes sont les plus sensibles aux rétroactions, comment les automobilistes s’adaptent aux rétroactions avec le temps et si les avantages sur le plan sécurité d'une rétroaction persistent quand elle n'est plus présente.

« Chez Toyota, nous croyons au principe fondamental voulant que si l'on partage de bonnes idées, on peut accomplir de grandes choses », a affirmé Osamu Nagata, président et chef de la direction de Toyota Motor Engineering and Manufacturing North America, Inc. (TEMA), qui a fait l'annonce au séminaire 2014 sur la sécurité avancée de Toyota tenu à Ann Arbor au Michigan.  « Pendant que de nouvelles technologies de l'automobile continuent à évoluer, le CSRC travaille sans relâche avec ses partenaires issus de  l'industrie automobile et d'autres domaines pour aider à créer un avenir de la mobilité plus sécuritaire et plus écoresponsable qu'il l'est aujourd'hui. »

« La nouvelle expansion de la mission du CSRC tient compte du fait que l'émergence de certaines technologies transformera radicalement le monde du transport », a expliqué Chuck Gulash, le directeur du CSRC « Avec l'arrivée d'excitants systèmes d'automatisation et de connexion des véhicules, le conducteur et son véhicule travaillent de plus en plus en équipe en se partageant la responsabilité de la conduite.  Nous espérons paver la voie à l'introduction de tels nouveaux systèmes, non seulement en raffinant les technologies et l'infrastructure de transport, mais aussi en préparant les conducteurs qui les utiliseront, cela toujours dans le but de sauver des vies.

Seul centre de recherche de cette nature de l'industrie, le CSRC collabore avec des institutions de pointe de toute l'Amérique du Nord au développement de façons plus sécuritaires et plus responsables de transporter des gens, puis partage ses résultats pour que tous puissent en bénéficier.  Depuis 2011, le CSRC concentre ses recherches sur les usagers vulnérables du transport, dont les adolescents, les piétons et les aînés, afin de mieux comprendre comment prévenir les collisions et aussi comment protéger les gens en cas de collision.

Le centre continuera à partager ses découvertes, ses outils de recherche et ses modèles analytiques avec des scientifiques, des chercheurs et des experts en sécurité de l'industrie de l'automobile et d'autres domaines, une approche que des universités et d'autres institutions de recherche, les organismes de réglementation et l'industrie ont couverte d'éloges.

Trois ans d’innovations dans le domaine de la sécurité

Au cours des trois dernières années, le CSRC a lancé 34 projets de recherche avec 17 institutions partenaires.  Jusqu'ici, le centre a finalisé sept d'entre eux, réalisant ainsi des avancées substantielles dans les domaines des facteurs humains, de la sécurité active, de la biomécanique et des données générales, dont :

  • Développement de procédures d'essais normalisées pour les systèmes précollision pour véhicules et piétons, notamment en créant le premier mannequin articulé au monde qui partage la même section efficace radar que l'être humain, afin de permettre aux organismes de réglementation et aux consommateurs de mesurer et de comparer l'efficacité de multiples marques et modèles;
  • Étude scientifique exhaustive sur les avantages potentiels en matière de sécurité des technologies d'aide à la conduite de pointe, par exemple les systèmes précollision et d'avertissement de sortie de voie;
  • Continuation d’études qui examinent les changements physiologiques qu’entraîne le vieillissement et les changements dans l’efficacité des ceintures de sécurité qui en découlent, prise de scans corporels de personnes d’âges et de types corporels largement diversifiés et mise en lumière du besoin continu de sensibilisation du public à propos de l’importance de l’utilisation correcte de la ceinture de sécurité;
  • Création de modèles d’éléments finis du corps d’un enfant pour que les ingénieurs puissent tenir compte des différences sur le plan des caractéristiques corporelles que présentent les enfants pendant la conception d’un système de sécurité de véhicule;
  • Mise au point d’outils haute vitesse pour organiser, traiter et analyser des pétaoctets de données sur la conduite (dans le cadre d’une étude appelée Strategic Highway Research Program 2, ou SHRP2) et mise de ces outils à la disposition de tous les constructeurs d'automobiles, organismes de transport et universités de recherche qui partagent notre objectif de mieux comprendre comment prévenir les accidents dans le futur.

La première phase des recherches du CSRC se terminera en 2016. Dans le cadre de la nouvelle mission, la recherche du CSRC se concentrera sur le développement de lignes directrices applicables aux interfaces humain-machine des systèmes d'automatisation et de connexion de véhicules de prochaine génération, sur les habiletés optimales requises pour utiliser de tels systèmes ainsi que sur les défis particuliers que présenteront des routes nord-américaines où se côtoieront fort probablement des véhicules automatisés et connectés et d'autres qui ne le seront pas. 

Après l’annonce d’aujourd’hui, le personnel du CSRC commencera à interagir avec divers organismes pour identifier les lacunes de nos connaissances afin d’établir les priorités clés de la recherche dans le but d’aider la société à faire la transition vers l’avenir de la mobilité.  

Retour aux communiqués de presse